Aller au contenu principal

Fraude au travail détaché

Depuis le 30 mars 2015 le Décret n°2015-364 a été instauré pour lutter contre la fraude au travail détaché et à la lutte contre le travail illégal. 

On entend par fraude au travail détaché, le détachement de travailleurs qui permet à toute entreprise d'un État membre de faire travailler, pour une durée limitée, des salariés d'un autre État de l'Union. Face aux abus constatés, notamment de «dumping social», une révision de la directive de 1996 a été adoptée le 28 juin 2018, instaurant notamment le principe de «rémunération égale à travail égal en un même lieu».

Toutefois les sanctions pénales relatives à la fraude au travail détaché restent trop peu dissuasives. 

Consciente de l’importance d’une telle fraude pour l’image de l’entreprise, Wispeek propose une solution innovante de remontées d’information permettant de protéger l’entreprise.

La plateforme couvre la fraude au travail détaché par son dispositif d’alerte et permet d’agir en amont afin de se conformer au décret 2015-364. Wispeek a la conviction qu’agir à temps permet de remédier à ce type de problème au sein de votre entreprise.

 

En tant que collaborateur, vous pouvez être témoin voire victime d’une fraude au travail détaché. Ce type de manquement est largement réprimé par le décret 2015-364. Vous avez alors la possibilité et aussi le devoir d’alerter via la plateforme Wispeek afin d’y mettre un terme. La solution vous protège en tant que « Lanceur d’alerte » par un chiffrement asymétrique qui rend inintelligible le contenu et l’identité du collaborateur. 

En tant que dirigeant, le bien-être de vos collaborateurs externes est inhérent au bon fonctionnement de votre entreprise. La plateforme vous propose des indicateurs intuitifs du climat de l’entreprise permettant, en cas de défaut, d’y mettre fin.

En tant qu’organisation syndicale, vous avez le devoir de défendre et de gérer l’intérêt commun des salariés d’une entreprise. Wispeek propose un espace interactif de remontées d’information afin d’améliorer constamment le bien-être des salariés et prévenir toute fraude en amont.

 

Les agissements sexistes sont un préjudice pour l’entreprise parmi d’autres, Wispeek s’adapte également à une large palette de manquements au décret 2019-15 qui pourraient nuire à l’entreprise tels que la lutte contre les violences sexuelles ou encore les agissements sexistes au travail.

 

Découvrir l'offre

Fraude au travail détaché