Aller au contenu principal

Traitement de l'alerte

Réceptionner le signalement et Accuser Réception

Le signalement est envoyé de manière cryptée par le ou les référents affectés au domaine de l’alerte définie au sein de la société.

Dès le signalement envoyé, le lanceur d’alerte reçoit un accusé de réception comprenant la date, l’heure et le numéro de l’alerte.

 

Echanges avec le Lanceur d’Alerte

Grâce à Wispeek, le référent peut échanger de manière anonyme ou confidentielle avec le lanceur d’alerte pour obtenir les informations complémentaires utiles au traitement de l'alerte.

 

Réalisation des Investigations

Le référent a le devoir de mener son investigation toujours dans le respect de l’anonymat et de la confidentialité du lanceur d’alerte. Il pourra saisir le comité éthique ou sa direction afin de trouver une issue au signalement.

La plateforme Wispeek n’est pas une plateforme d'anonymisation. C’est une plateforme qui garantit l’anonymat par un cryptage des données grâce à un chiffrement asymétrique de la solution.

Seul le lanceur d’alerte et les référents en charge de la catégorie d’alerte sélectionnée peuvent lire le contenu de l’alerte.

L’ensemble des données sont cryptées et rendues inintelligibles pour Wispeek et les utilisateurs non autorisées.

Les données sont stockées sur des serveurs hébergés en France et certifiés ISO27001.

 

Informer le lanceur d’alerte et la personne visée de la fin de la procédure

Le référent, lors de son investigation, aura vérifié que le lanceur d’alerte "est une personne ou un groupe de personnes physiques qui révèlent ou signalent de manière désintéressée et de bonne foi un crime ou un délit, une violation grave et manifeste d'un engagement international, une menace ou un préjudice grave pour l'intérêt général dont elle a eu personnellement connaissance."

L’évolution de l’alerte, « Reçue – Enquête – Refusée – Fermée » est consultable par le lanceur d’alerte jusqu'à la fin de la procédure.

 

Découvrir l'offre

Lancer une alerte >