Aller au contenu principal

Wispeek & la législation

Wispeek protège les lanceurs d'alerte en entreprise 

Chaque collaborateur qu’il soit externe ou interne à l’entreprise, dispose d’un droit d’alerte et de bénéficier de la protection due aux lanceurs d’alerte. Il peut déposer son signalement via Wispeek en toute confidentialité ou anonymement.

Du côté Wispeek, L'auteur doit recevoir confirmation "sans délai" de la bonne réception du signalement. L'organisation doit aussi indiquer au lanceur d'alerte dans quel "délai raisonnable et prévisible" la recevabilité de l'alerte sera examinée. Ce délai ne pourra excéder 3 mois puisque si l'alerte n'est pas traitée dans ce délai son auteur pourra la rendre publique. 

La loi Sapin 2 tout comme Wispeek garantissent la liberté du droit d’alerte.